Gabon: les vraies raisons d’une destabilisation

L’analyste politique Wilfied Ekanga a posé le diagnostic du bras de fer entre le Gabon et la France dans le dossier Bolloré. Reçu par Skype sur la chaîne panafricaine Afrique media, l’analyse va dévoiler les dessous de la crise qui s’étend de jour en jour entre les deux pays notamment dans les relations commerciales et géostratégiques.

Gabon : Vincent Bolloré très en colère

Comme si une convention – entre une compagnie et une nation – remetait en cause LA SOUVERAINETÉ de cette dernière!

Même une CONVENTION entre nations ne peut remettre en cause LA SOUVERAINETÉ de l’une d’entre elle.

Donald Trump vient de retirer son pays de l’ALÉNA – Accord de Libre-Échange Nord Américain – qui est un traité (entré en vigueur le 1er Janvier 1994) qui institue une zone de libre échange entre le Canada, les États-Unis et le Mexique, parce que les États-Unis N’Y TROUVENT PLUS LEURS INTÉRÊTS; et, il a fait – sans hésiter – la même chose et pour les mêmes RAISONS des « Accords de Paris sur la COP21 » qui concernent les nations du monde entier et dont les IMPLICATIONS sont beaucoup plus dramatiques.

Cet AFFRONT de Bolloré à la SOUVERAINETÉ du Gabon est une preuve – s’il en était besoin – que L’AFRIQUE N’APPARTIENT PAS ENCORE AUX AFRICAINS!

Sans quoi les autorités gabonaises auraient mis fin – sans autre forme de procès – à cette CONVENTION qui ne sert VISIBLEMENT pas leur INTÉRÊT national.

Pour les Africains, il n’y a rien de plus SACRÉ que les « ACCORDS »; c’est POURQUOI ils restent arrimés ENCORE aux « accords monétaires et de défense » que la France leur a IMPOSÉ malgré TOUTES LES ÉVIDENCES établies aujourd’hui que ces accords DEMEURENT les principales CAUSES de leur sous-Développement.

Ils (les Africains) ont la même ATTITUDE vis à vis du Statut de Rome (1998) qui institua la Cour Pénal Internationale dont les gouvernements africains avaient ratifié sans délai, alors qu’il est – à présent – ÉVIDENT que la CPI est un INSTRUMENT SUPPLÉMENTAIRE de leur domination (par la France principalement).

Les populations ne se lèvent pas pour mettre fin à cette ATTEINTE à la DIGNITÉ du Continent!